Theme Preview Rss

L'échauffement: GR 36-46, de Concots à Saint-Cirq-Lapopie (Lot, Midi-Pyrénées, France)

+++ NOUVELLES RANDOS EN VIDÉO SUR YOUTUBE SLOW RANDOS +++

Départ:Pour éviter de reproduire l'erreur de l'année dernière (27 km dans les falaises le 1er jour), on décide de la jouer cool aujourd'hui. Les enfants ont posé un lapin au chauffeur du car scolaire, pourtant ce ne sont pas encore les vacances ici. Hop ! on saute sur l'occasion, et on s'offre un lift, direction Concots, avec le luxe de pouvoir choisir une place dans un bus vide.

Longueur: 9,8 km, étape relativement courte donc, ce qui est très bien pour visiter tranquillement le village qui nous attend, et surtout pour garder des forces, car les prochaines journées seront plus rudes...
Dénivelé: 188 m
Météo: Il fait frais ce matin à 7h : 12°c. À partir de 9h, la chaleur s'installe et 29°c à l'ombre nous chaufferont le caillou durant l'après-midi.
Paysage / Terrain: Ce petit tronçon du GR36-46 nous fait traverser les causses du Quercy, paysage de plateaux calcaires et de murets en pierres sèches. Les chemins sont pierreux, rocailleux et asphaltés. La descente finale se fait sur un sentier escarpé.
Balisage: Impeccable !
Hébergement : La maison de la Fourdonne est un gîte d'étape qui est également un lieu culturel et de promotion du patrimoine, avec un théâtre en plein air, un petit jardin... sympa!
En chemin: Le sentier est très peu fréquenté, nous profitons du calme... et arrivons avec joie à Saint-Cirq-Lapopie, où nous pouvons enfin nous restaurer, l'heure de départ étant trop matinale pour le petit-déjeuner de l'hôtel d'hier. Le village accroché à la falaise mérite bien son titre : admirablement préservé et photogénique à souhait. On fait un bond au Moyen-Âge. Dans les échoppes des artisans, on a des coups de foudre à répétition, mais le poids du sac à dos est un argument de choc pour se préserver des achats compulsifs ! L'économie locale ne nous remercie pas... sauf le secteur de la restauration. Car il faut le dire, s'il ne fait pas bon naître canard dans la région, la gastronomie du sud-ouest est à la hauteur de sa réputation : goûteuse et roborative. Le cabécou est un fromage de chèvre à tomber parterre (en 1451, il était utilisé comme valeur d'impôt), et le coq au vin de Cahors est un bonheur ! Deux adresses testées ont de quoi séduire les papilles : « Lou Bolat », et « Lapopie », avec en prime un accueil sympathique. Mais la palme de la gentillesse revient aux tenanciers du snack « Soleil Or », qui nous ont préparé des sandwiches avec leur pain de consommation personnelle ! Nos estomacs apprécieront ce petit-déjeuner demain matin, car nous descendons vers la vallée du Célé pour rejoindre le chemin de Compostelle, et l'étape promet d'être gourmande en énergie...


5 commentaires:

Alba Pardo a dit…

Preciosos parajes medievales. Olor entre una época y otra. ¡Ánimo, adelante! Traeros un queso también :P

Jacques Bihain a dit…

HEY!!! Vous avez trouvé les latrines dans le lierre :-D Magnifiques photos, ça donne envie de vous rejoindre

Anonyme a dit…

Bonjour les filles,

Merci pour les bonnes nouvelles de Cahors et les belles photos de vos randonnées. Nous vous suivons sur la carte de France et surveillons la météo de la région. Beau temps pour vous, magnifiquement confirmé par le bleu de vos photos. Demain la météo annonce un peu de pluie puis du soleil jusqu'au 13 juillet. Vous avez raison de profiter de la gastronomie du terroir. Bonne continuation. En regardant le texte et les images de Nieuport, je me suis souvenu que j'avais fait la même randonnée que vous, l'année dernière. Bisous de Marilou et Fernand. Allez les filles !

walking girl a dit…

Super les prévisions météo, c'est vraiment important quand on marche!
C'est vraiment un plaisir de lire vos messages, merci/gracias.

Anonyme a dit…

Salut les courageuses
Superbes photos, nous on a remis notre Kway aujourd'hui
...lol
Bises à vous 2
Carole

Enregistrer un commentaire

La parole est à vous :-)