Theme Preview Rss

GR 651 (Saint-Jacques de Compostelle): de Saint-Sulpice à Camboulit (Lot, Midi-Pyrénées, France)

+++ NOUVELLES RANDOS EN VIDÉO SUR YOUTUBE SLOW RANDOS +++

Départ: La nuit n'a pas été aussi réparatrice qu'on l'espérait. Mauvaise insonorisation du gîte... Vu l'étape qui nous attend, nous essayons de négocier un transfert de nos bagages contre dédommagement avec les responsables du gîte. Sans succès. Le transport des sacs sur le chemin de Saint-Jacques est un business lucratif, assuré par des sociétés indépendantes. L'année dernière en Bretagne, certains l'ont proposé spontanément, l'ont effectué gracieusement ou en échange d'un forfait raisonnable. La démarche est différente ici et ça nous surprend. Les hébergements sont très nombreux, la concurrence est rude. Voici peut-être un service à proposer pour augmenter le taux de fréquentation, surtout quand on cible un public de randonneurs. En route à 8h, les épaules bien chargées...
Longueur : 21 km
Dénivelé positif cumulé: 717 m
Météo: Le ciel est encore couvert ce matin. Un peu frais mais pas de pluie. Le soleil est de retour l'après-midi, 24°c. Bonnes conditions pour marcher.
Paysage / Terrain: Le matin, causses toujours. Une variation tout de même: la végétation se densifie et c'est souvent boisé. Au sol, outre les cailloux, nous foulons de la terre et de la prairie. L'après-midi, changement d'environnement. Après Espagnac, nous traversons les bois qui longent le Célé. Ceci correspond plus à l'idée que je me faisais de "la vallée du Célé". Pourquoi le GR 651 n'est-il pas nommé "les causses du Célé"? Après Corn, le paysage devient rural, avec des hameaux aux belles bâtisses, des champs, des oiseaux qui chantent et des vaches qui se désaltèrent dans le ruisseau.
Balisage: Première hésitation à Corn: en sortant de l'aire de détente, il faut se diriger à droite vers la D41 et prendre la direction Boussac.
Hébergement: Pause confort ce soir, appréciable après la nuit dernière. Nous nous écartons un rien du GR pour dormir à l'hôtel "La Belle Epoque" à Camboulit. Super chambre en bois, piscine, vrai shampoing, sèche-cheveux... waouw! on va pouvoir se coiffer pour aller manger dans le restaurant gastronomique! (en tenue de sport et avec des chaussures aquatiques...)
En chemin: L'escalade du causse de Brengues est sportive, mais c'est magnifique. Au sommet, quelques belles propriétés en pierres. Espagnac est un village plein de charme (le petit plus: les voitures doivent être garées à l'extérieur). À Corn (où il y a un champ de maïs!), une bonne surprise nous attend: un panneau invite les marcheurs à se reposer sur une aire de détente. Habituellement, les bancs de repos sont très rares voire complètement absents. Ici nous trouvons: deux belles tables, des bancs, une cascade et... un verger à notre disposition! Mmmmm, quel plaisir de savourer framboises, cassis et grosses groseilles! Cet espace est une aubaine au petit goût d'eden. Qui devons-nous remercier? La mairie de Corn? En tout cas merci! Cette étape est celle que nous avons préférée à ce jour, avec des paysages diversifiés. Les dénivelés importants ont été affrontés dans la fraîcheur du matin, ça aide! Aujourd'hui nous avons d'ailleurs quitté le parc naturel des causses du Quercy et demain, nous laisserons la vallée du Célé derrière nous, pour nous diriger vers la ville en empruntant une portion du GR 65, le chemin de Compostelle version "classique".

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

La parole est à vous :-)